Mise en bouteille du Bâton Rouge

Nos rendez-vous 2018

Chères Amies, Chers Amis du Vin,

Petit soit-il, le millésime est prometteur !

« Le passionné de la terre peut se sentir abattu sans pour autant être déraciné. »

De cette maxime, nous tirons la leçon d’avril 2017 qui, malgré des épisodes de gel puis un été caniculaire, nous a donné un raisin de petite taille mais de belle concentration aromatique couronnant donc une vendange de qualité. Ce millésime de 2017 est en tout point exceptionnel.

Cette passion qui nous anime, nous la partageons avec vous à travers nos vins, dont certains marqueront l’histoire de notre domaine. Vous apprendrez à les comprendre, à les savourer afin de les allier gastronomiquement, bref, à les aimer tout simplement.

1w.jpg

Un détour sur nos récompenses de l’année écoulée…

  • Le Modus Vivendi Syrah 2012 s’est classé dans les six meilleurs rouges suisses.
  • Le Bâton Rouge 2012 s’est, quant à lui, alloué une deuxième place.

2e.jpg

Ces stars du Grand Prix du vin suisse seront à savourer lors de nos

Dans l’attente de votre visite dans notre merveilleuse région viticole, recevez nos cordiales salutations.

Amitiés et à bientôt

Catherine et Meinrad Gaillard

Nos prochaines manifestations (en 2017)

Chères Amies, chers amis, 

Lever le rideau sur un millésime envoutant qui sera la vedette tout au long de nos manifestations. Il est temps de planifier vos dégustations dans notre Valais et de venir à la découverte de nouveaux crus. 

Notre philosophie est de nous démarquer et de produire des vins de qualité, c'est pourquoi nous accordons un soin particulier à la culture de la vigne en récoltant des raisins sains et mûrs en quantités limitées. Notre volonté et savoir-faire reflètent notre travail ce qui fait de nous des artisans du vin. 

Qui va piano va sano. Les vendanges ont débuté fin septembre pour durer tout le mois d'octobre, mais elles ne sont pas restées vaines. La patience, les journées chaudes et les fraicheurs nocturnes nous ont permis de récolter des raisins d'une maturité optimale, tout en préservant les arômes. 

Les premières dégustations révèlent des vins marqués par la fraicheur, l'élégance et la finesse. 
Les vins blancs sont particulièrement frais et friands avec une finale vive et équilibrée. Ils présentent une palette aromatique qui surprend par leur intensité. 

Les vins rouges ont des robes très colorées et attractives.Le bouquet est expressif de fruits rouges et noirs avec de belles notes épicées. Des vins rouges de plaisir avec des tanins présentes et enrobés.

 

 

Un petit clin d'œil particulier à notre Dôle Mélograno qui s'est distinguée au concours de l'Étoile du millésime 2016. Être champion valaisan est une belle récompense qui reflète notre volonté d'assumer des vins de haute qualité. 

Pour vous remercier de votre fidélité, nous vous octroyons une réduction de 10% sur vas achats, lors des manifestations suivantes : 

-27/28/29/30 avril 2017 (Prim'Vins)
-12/13 mai 2017 (Glorieuses)
-25/26/27 mai 2017 (
Caves Ouvertes)

Dans l'espoir d'avoir titillé vos papilles avec ces quelques lignes, nous vous souhaitons beaucoup de plaisir avec ce nouveau millésime et espérons que vous découvrirez vos spécialités préférées lors de nos rencontres. 

Amitiés et à bientôt

Catherine & Meinrad

Une Verticale avec 10 Bâton Rouge

A l'occasion d'une Verticale, qui a vu la dégustation de 10 Bâton Rouge (millésimes 2001 à 2010), voici les remarques conclusives formulées par le célèbre œnologue Dominique Fornage. 

 

- Ce vin semble bien en dehors du contexte habituel valaisan. D'abord les cépages qui le composent: Barbera et Sangiovese. Ensuite, son élevage: 4 ans de foudre de 450 litres, puis une année de stockage avant d'être livré au public. 

- Je suis très classique et je mets toujours en avant les vins que je considère comme représentatifs de notre région. Là, c'est tout le contraire, mais je suis tout pour, car Catherine et Meinrad Gaillard produisent un vin rouge de dimension internationale avec des principes dont beaucoup de producteurs valaisans devraient prendre exemple: rendements faibles et travail à la vigne en vue d'un résultat précis - un élevage digne de ce nom - une commercialisation inféodée à la qualité du vin et non pas aux services financiers ou à la clientèle. 

- La dégustation a démontré que le travail pour réussir un grand vin n'est pas gagné tout de suite. En effet, les premiers millésimes, de par la jeunesse des vignes et de par les tâtonnements initiaux, sont plutôt moyens et un peu dissociés. Avec le temps les vins deviennent plus équilibrés et ont de plus en plus de personnalité et de classe. Je pense que, dès le 2004, quatrième millésime, les vins ont déjà un potentiel mondial. Ils présentent déjà ce qui fait le style du Bâton Rouge: force, personnalité, tannins forts, acidité élevée. Je mets à part le 2005 qui a souffert des conditions climatiques du millésime. 

- Tous les millésimes depuis 2006 gagnent à être encore gardés en cave. 

 

 

L'Area Malbec Plus au cœur d'un reportage

Lien vers l'article du blog Valais du Vin consacré à l'Area Malbec Plus.